Outils mathématiques

Bonjour,

Dans cette rubrique, je vous propose de vous familiariser avec les outils mathématiques nécessaires à une compréhension optimale de la physique. Ceci pourrait faire paraître la physique comme une science très (trop) formelle. Dans un sens, c’est le cas, car c’est une science dure, peut être la science dure par excellence. En revanche, ce qu’il faut bien comprendre de cette discipline, c’est qu’elle est l’essence même de l’expression dans laquelle la nature s’exprime.  Depuis la nuit des temps, les hommes tentent de décrire et d’expliquer le fonctionnement du monde, tant sur un aspect philosophique que technique, et d’ailleurs, je pense sincèrement, que la vision de ces deux aspects comme étant deux aspects dissociés, est une vision limitante de ce qu’est réellement la physique, de la science, et de la nature en général.

Il suffit de voir, que ce soit dans l’antiquité ou à l’époque contemporaine, que les physiciens, mathématiciens, et scientifiques de manière général, étaient aussi des philosophes. D’Aristote à Newton, d’Archimède à Einstein, tous ont vécu à la poursuite de la « vérité », ou du moins, de ce qu’ils matérialisaient comme étant leur/la vérité, une vérité dont ils ont tous participer et œuvrer afin de s’en rapprocher.
L’envie de découvertes est née de questions existentielles pour lesquelles ils se languissaient d’apporter des réponses. Comme a dit un jour Galilée, « Les mathématiques sont le langage avec lequel Dieu a crée l’univers ». Cette citation est d’autant plus vraie que le savoir de l’être humain évolue et grandit, et il important de voir les mathématiques comme un appontement vers le savoir, une passerelle vers l’apprentissage de ces dites « vérités », aussi subjectives soit elle parfois.

La rubrique concernant ces objets mathématiques sera scindée en deux parties, dans la première, nous verrons les principes fondamentaux, cruciaux et incontournables pour comprendre les lois de la nature.
Dans la deuxième, « Outils secondaires », nous aborderons des concepts et notions, parfois certes élémentaires, qui pourront parfois êtres nécessaires, mais qui en général, seront des formalismes plus discrets, plus « optionnels ».

Légende :

  • Les chapitres d’une page faisant référence à des notions suivant l’ordre conseillé de lecture du site seront de ce coloris.
  • Les chapitres d’une page faisant référence à des notions plus compliquées, plus abstraites, ou requérant des connaissances mathématiques plus avancées, seront de ce coloris. 

Bonne lecture et bonne chance dans votre apprentissage !